Rupture de stock : les limites du système D  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 09/10/2017
Face au phénomène des ruptures de stock, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) a décidé de lancer une nouvelle enquête auprès des confrères. Son objectif : sensibiliser les pouvoirs publics à ce problème récurrent. « Le Quotidien » vous en dévoile les résultats.
tablo

tablo
Crédit photo : Source USPO

rupture

rupture
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les difficultés d’approvisionnement en médicament sont toujours aussi fréquentes à l’officine. « Malgré la mise en place du DP-ruptures et de nouvelles dispositions réglementaires en octobre 2012 pour prévenir les incidents d’origine industrielle, les ruptures entre les laboratoires, les dépositaires, les grossistes-répartiteurs et les pharmaciens se poursuivent et s’aggravent », observe l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), qui vient de réaliser une enquête auprès des confrères*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte