Atteinte au monopole

Pouvons nous rester simples spectateurs ?  Abonné

Publié le 03/07/2014

IL EST VRAI que le pharmacien est bien naïf, pour rester poli. Le concept du libre accès est fait, par nature, pour être étendu pour raisons économiques. Or la profession n’a pas réussi à faire progresser les chiffres de l’automédication « encadrée », la pression de l’épicier de L. est permanente depuis des années et efficace et les pays anglo-saxons, notamment, le pratiquent depuis longtemps. La profession, en acceptant sa mise en place, ne pouvait l’ignorer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte