Médication officinale

Plus d’une officine sur deux propose le libre accès  Abonné

Publié le 23/07/2010
En deux ans, le libre accès à certains médicaments dans les officines est entré progressivement dans les mœurs. Plus d’une pharmacie sur deux dispose aujourd’hui d’une zone dédiée, selon la dernière enquête de la société Call Medi Call pour « le Quotidien ». Et le nombre d’opposants au principe s’est réduit de moitié en moins d’un an.

Crédit photo : S. toubon

PLUS DE la moitié des pharmaciens propose désormais des spécialités de médication officinale devant leur comptoir. Selon la dernière enquête* réalisée par la société Call Medi Call, 53,4 % des titulaires auraient en effet aménagé une zone dédiée au libre accès dans leur officine. Au moment du coup d’envoi de la mesure en juillet 2008, seulement 46,2 % des titulaires se disaient prêt à la mettre en place dans leur pharmacie. Et un an plus tard, la proportion de ceux qui avait sauté le pas était quasiment la même (46,8 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte