Mieux sécuriser la dispensation des génériques  Abonné

Publié le 11/06/2012

Si la CNAM n’a aucun doute sur l’efficacité des génériques, elle s’inquiète toutefois des conditions dans lesquelles ces médicaments sont parfois dispensés, en particulier chez les personnes âgées. Dans le cadre de la convention signée avec les pharmaciens, l’assurance-maladie a donc insisté sur l’importance de la stabilité des marques délivrées. En pratique, le texte stipule que 90 % des patients de plus de 75 ans doivent se voir délivrer une seule marque de médicament générique au cours de l’année pour certaines molécules*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte