Médicaments falsifiés

L’Union européenne renforce sa législation  Abonné

Publié le 30/05/2011

L’UNION EUROPÉENNE va renforcer sa législation pour lutter contre les médicaments falsifiés ou contrefaits, un fléau qui toucherait 1 % à 3 % des remèdes utilisés en Europe. Le projet de loi, adopté par le Parlement européen en février, a été entériné par les représentants des 27 capitales de l’Union. Les États membres ont désormais 18 mois pour transposer les nouvelles règles dans leur droit national. L’enjeu est de mieux lutter contre les « tueurs silencieux » que constituent les faux médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte