L’importance du pharmacien démontrée  Abonné

Publié le 10/12/2015

Une étude* montre l’importance du rôle du pharmacien dans la délivrance en automédication de deux molécules cibles : l’ibuprofène et la pseudo-éphédrine. En effet, dans 7 % des cas, l’officinal a bloqué la délivrance, le plus souvent en raison d’une contre indication (troubles cardio-vasculaires, troubles gastro intestinaux, grossesse, demande pour un nourrisson ou un enfant de moins de 15 ans), puis pour une non-indication, un sur ou sous dosage, une interaction, une redondance avec un médicament prescrit, ou une allergie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte