Substitution

Les quasi-génériques entrent au répertoire  Abonné

Publié le 10/02/2011

LE DÉCRET permettant d’inscrire au répertoire générique des spécialités per os à libération modifiée (retardée, séquentielle ou prolongée) dont la forme diffère de celle de la spécialité de référence est paru le 5 février au « Journal officiel ». « Ce texte entérine enfin une disposition qui était contenue dans la loi de financement de la Sécurité sociale de 2009 », souligne Catherine Bourrienne-Bautista, déléguée générale du GEMME.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte