Se soigner ou conduire ?

Les médicaments, l'autre danger au volant  Abonné

Par
Publié le 27/03/2017
La consommation de médicaments peut avoir un impact sur la capacité à conduire un véhicule. Si les Français sont conscients des risques de prendre le volant après avoir ingéré de l’alcool ou des drogues, cette notion de risque est moins évidente pour les médicaments. Les pharmaciens montent au créneau pour sensibiliser le plus grand nombre.
Affiche « La sécurité sur la route »

Affiche « La sécurité sur la route »

La sécurité routière est une problématique de santé publique. C’est Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, qui l’affirme. Selon une étude de l’INSERM (voir ci-dessous), 3,4 % des accidents de la route mortels sont dus à la prise de médicaments. Une problématique qui préoccupe les autorités sanitaires depuis de nombreuses années. Le pictogramme sur les boîtes de médicaments qui peuvent influer sur la conduite d’un véhicule a vu le jour par un arrêté le 3 mai 1999.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte