Les excès bientôt sanctionnés  Abonné

Publié le 10/06/2014

Cela fait plusieurs années que Frédéric van Roekeghem y songeait. Mais cette fois, fini de rigoler, le directeur général de l’assurance-maladie passe à l’action. L’organisme payeur a ainsi décidé de cibler « 500 professionnels qui utilisent de façon décalée par rapport à leurs confrères la mention "NS", pour des molécules pour lesquelles a priori il n’y a pas de matière à le faire ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte