Lutte contre les contrefaçons

Le pharmacien en première ligne  Abonné

Publié le 09/04/2015

ALORS qu’il est déjà possible d’authentifier chaque médicament grâce au numéro de série unique inscrit sur la boîte, la Commission européenne étudie les modalités des « actes délégués » aux pharmaciens dans le cadre de la procédure de vérification des boîtes de médicament. Ces modalités s’inscrivent dans le dispositif de lutte contre les contrefaçons qui oblige le pharmacien à vérifier l’authenticité des spécialités pharmaceutiques et à les identifier individuellement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte