Bioéquivalence des génériques

Le Ciss interpelle la ministre  Abonné

Publié le 13/09/2012

DANS un courrier adressé à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, le collectif interassociatif sur la santé (Ciss) s’inquiète au sujet de la bioéquivalence des médicaments génériques. Constatant que certains patients « se plaignent que les effets de ces médicaments ne soient pas strictement identiques à ceux observés avec le princeps », Christian Saout, président du Ciss, estime que « la réglementation française ne permet pas aujourd’hui de garantir cette stricte équivalence » entre générique et princeps, « comme c’est le cas dans d’autres pays ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte