La vente en ligne ne profite guère aux pharmaciens  Abonné

Publié le 18/05/2015

3 000 pharmacies allemandes sur 21 000, soit un peu moins de 15 %, disposent d’une autorisation pour vendre des médicaments en ligne, mais, en pratique, seulement 600 d’entre elles se livrent à cette activité, qui ne constitue pour la plupart d’entre elles qu’un service rendu à sa clientèle et un complément de revenu assez modeste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte