La collaboration médecins-pharmaciens s’impose  Abonné

Publié le 12/03/2012

« Nous le répétons, le moment n’est peut-être pas éloigné où les médecins et les pharmaciens se réuniront pour offrir à l’art de guérir un nouveau dispensaire », écrivait Bouillon-Lagrange, en 1803, dans l’avertissement de son « Manuel du pharmacien ». Deux siècles plus tard, nous n’en sommes pas là, mais, avec l’allongement de la vie et l’augmentation des maladies chroniques, les missions du pharmacien s’étendent et la collaboration médecins-pharmaciens s’impose.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte