Iatrogénie

Des pistes pour éviter l’erreur de dispensation  Abonné

Publié le 09/11/2015
Plusieurs erreurs peuvent accompagner la dispensation d’un médicament au patient. Les causes en sont nombreuses : ordonnance indéchiffrable, noms de médicaments similaires, proximité des boîtes dans les rangements… Les conséquences en terme d’effets secondaires peuvent être redoutables. Bien connaître les facteurs d’erreurs permet de mettre en place les mesures aptes à les éviter.

Si la prescription et l’administration (par les infirmiers ou les patients eux-mêmes) sont des étapes susceptibles d’engendrer des erreurs médicamenteuses, la dispensation représente elle aussi une étape-clé dans le circuit. En 2013, sur environ 3,1 milliards de boîtes de médicaments vendues (1), correspondant à plus de 11 000 spécialités pharmaceutiques, soit 2 800 substances actives, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a reçu 12 447 signalements d’erreurs médicamenteuses ou de risques d’erreurs médicamenteuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte