Des pharmaciens canadiens piégés par une caméra cachée

Publié le 22/01/2015

De Vancouver à Québec, aucun des cinquante pharmaciens filmés à leur insu par la chaîne CBC News, n’a informé le « patient mystère » sur de possibles interactions entre le médicament délivré et d’autres produits, y compris dans le cas de vente d’analgésiques contenant de la codéine ; 36 pharmaciens ont même « omis » de fournir tout conseil, à l’encontre de la procédure de délivrance. Cette enquête, réalisée dans le cadre d’une émission intitulée « Marketplace », portait sur la délivrance de médicaments à usage restreint, c’est-à-dire vendus sans ordonnance mais placés derrière le comptoir.

Cinq pharmaciens de la province de Saskatchewan, à l’Ouest du pays, se sont même faits épinglés pour délivrer du Palafer sans avertir le patient des effets de cette supplémentation en fer sur certains antibiotiques. Toutefois, l’association canadienne des pharmaciens s’est voulue rassurante, remarquant que « la majorité des pharmacies donnent les indications appropriées ». Plus critique, Ray Joubert, secrétaire général du Collège des pharmaciens de la Saskatchewan a déclaré : « si c’est ce qui se passe, c’est décevant, car cela va à l’encontre de nos normes et pratiques qui requièrent d’engager le dialogue avec le patient ».

À noter toutefois que la présentation obligatoire de la « carte santé » lors du premier achat d’analgésique contenant de la codéine, a empêché la vente d’un produit similaire dans une seconde officine.


Source : lequotidiendupharmacien.fr