Précision

Ce que défend le GEMME  Abonné

Publié le 22/09/2011

Dans l’article « Polémiques autour du générique : comment sortir de la crise de confiance », (notre édition du 19 septembre), une erreur d’interprétation s’est introduite dans l’encadré concernant les idées du GEMME pour l’avenir du générique. En effet, contrairement à ce qui a été indiqué, le GEMME défend l’application stricte de la réglementation existante sur :

• le tiers payant contre générique

• la mention « non substituable », en exigeant que son utilisation soit toujours justifiée auprès du médecin-conseil

• la prescription en DCI dans le répertoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte