Vente à l’unité

Attention à la confusion entre mésusage et automédication  Abonné

Publié le 31/10/2013

L’EXPÉRIMENTATION de la délivrance d’antibiotiques à l’unité, autorisée pour trois ans par les députés, a officiellement pour objectif « d’éviter le gaspillage et de lutter contre le mésusage ». Une affirmation qui heurte l’association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA). Elle peut, en effet, laisser penser, selon l’AFIPA, que l’automédication est une mauvaise pratique qu’il faut éliminer, car assimilable au mésusage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte