90 % des pharmaciens disent non à Internet  Abonné

Publié le 23/07/2010

Si plus d’un pharmacien sur deux est donc aujourd’hui plutôt favorable à la mise en place de spécialités de médication officinale devant le comptoir, la profession reste très largement hositle à leur commerce sur Internet, même sous certaines conditions. Plus de 90 % des titulaires se déclarent en effet opposés au projet de Roselyne Bachelot d’autoriser les pharmaciens d’officine à vendre sur la Toile des spécialités de libre accès.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2761