Les segments porteurs  Abonné

Par
Evelyne Gogien-Oudry -
Publié le 28/04/2020

Si la phytothérapie reste le principal segment du marché du selfcare au naturel (juste derrière l’homéopathie en 2019), ses perspectives de croissance à 3 ans sont inférieures à celles de l’aromathérapie, stimulée par un élargissement de l’offre, note l’étude Les Echos-OpenHealth.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte