Conflits d’intérêts

Une sommation de l’Europe  Abonné

Publié le 16/05/2011

APPELÉ à approuver les comptes de l’Agence européenne du médicament (EMA), le Parlement européen a refusé à une large majorité de lui donner son quitus en adoptant la semaine dernière un texte qui lui donne six mois pour modifier plusieurs points sensibles de son organisation interne, et notamment son mode de gestion des conflits d’intérêts. Le Parlement juge notamment « inacceptable » qu’il n’y ait « aucune garantie que l’évaluation de médicaments à usage humain soit réalisée par des experts indépendants ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte