Une automédication déductible des impôts ?  Abonné

Publié le 22/09/2014

L’AFIPA souhaite que l’achat des médicaments en vente libre (non remboursables et non prescrits) soit encouragé par « un avantage fiscal » pour le patient. Ce soutien « pourrait se faire, par exemple, au moyen d’une déduction de l’impôt sur le revenu », propose l’AFIPA, à l’exemple de pays, comme le Japon ou le Canada, qui envisagent ou ont mis en œuvre des incitations de ce type pour certains biens de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte