Un moratoire sur les plans sociaux  Abonné

Publié le 23/03/2009

Avec les deux méga-fusions Pfizer-Wyeth et Merck & Co-Schering-Plough, les Américains ouvrent une nouvelle ère de restructuration mondiale, motivés par la volonté de réduire les coûts et la capacité d'approvisionnement dans un marché déjà saturé. Les Européens sont sceptiques car ces fusions, qui dynamisent les ventes à court terme, rendent la nouvelle entité moins flexible.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte