Fusion

Teva convoite Mylan  Abonné

Par
Publié le 23/04/2015

L’INTÉRÊT de l’Israélien Teva pour l’américain Mylan est connu de longue date. L’agence de presse américaine « Bloomberg News » a annoncé vendredi que Teva « étudie les moyens de financer l’opération », mais n’a pas encore approché officiellement son rival. Mylan a indiqué pour sa part qu’un tel rapprochement « n’aurait pas de logique industrielle », « ne prendrait pas » et aurait de fortes chances d’être retoqué par les régulateurs du marché. Ces rumeurs ont eu un effet positif sur les titres de Mylan et Teva à la Bourse de New York.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte