Les vœux de Christian Lajoux, président du LEEM

« Santé et médicament sont des solutions pour sortir de la crise »  Abonné

Publié le 19/01/2009
Après une mauvaise année 2008 pour le marché du médicament, 2009 ne s’annonce pas meilleure. Mais la crise mondiale n’est pas seule en cause. Le secteur pharmaceutique est en pleine mutation, affirme le président du LEEM (les entreprises du médicament). Si elle réussit à négocier ce changement, en partenariat avec l’État, l’industrie pharmaceutique peut devenir un moteur de la relance.

AVEC un marché du remboursable stagnant entre +0,6 et +0,9 %, chiffre bien inférieur au seuil de +1,4 % fixé par la loi de financement de la Sécurité sociale, l’année 2008 a été sombre pour les industriels du médicament. Néanmoins, « la crise que nous traversons aujourd’hui est bien plus structurelle que conjoncturelle », indique le président du LEEM. Car le secteur est en mutation. Fini le modèle économique basé sur les blockbusters chimiques ; place aux génériques, aux médicaments issus de la biotechnologie et aux produits d’automédication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte