Génériques

Sandoz dénonce certains rabais  Abonné

Publié le 22/03/2010

DANS UNE INTERVIEW à la « Tribune », le directeur général de Sandoz, Jeff George, s’insurge contre « des pratiques de rabais consentis aux pharmaciens, qui vont bien au-delà de ce qu’autorise la loi ». Aux yeux du patron de la branche générique de Novartis, ces pratiques expliqueraient que la part de marché de Sandoz en France soit inférieure à 10 %, alors quelle se situe en moyenne entre 10 % et 20 % dans les autres pays européens, et même 30 % en Allemagne. « C’est une spécificité de ce marché à laquelle nous refusons de nous conformer, indique Jeff George.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte