Prix des médicaments : une corruption généralisée selon des écolos

Publié le 06/01/2015

La députée européenne Michèle Rivasi (EELV) a lance un appel pour « une opération mains propres sur la santé », dénonçant une « généralisation de la corruption » dans la filière du médicament, dont la réforme permettrait, selon elle, quelque 10 milliards d’euros d’économies à la Sécu. « Le système est complètement pourri, vérolé par l’argent donné par les laboratoires pharmaceutiques », s’est indignée Michèle Rivasi lors d’une conférence de presse, aux côtés notamment du député Noël Mamère et de la sénatrice Aline Archimbaud.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)