Politique antigénérique : de nouvelles sanctions annoncées  Abonné

Publié le 06/02/2014

« Nous portons un intérêt particulier aux stratégies utilisées par les laboratoires princeps pour retarder la générification et nous allons encore prochainement intervenir à ce niveau », indique Bruno Lasserre, président de l’Autorité de la concurrence. L’an dernier, l’instance a dressé de lourdes sanctions. D’abord au laboratoire français Sanofi, pour des pratiques de dénigrement à l’encontre des génériques du Plavix (clopidogrel), à hauteur de 40,6 millions d’euros. Puis Schering-Plough pour entrave à l’arrivée du générique du Subutex (buprénorphine).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte