Les pharmaciens, grands oubliés des protocoles de coopération  Abonné

Publié le 24/09/2012

Alors que la Haute Autorité de santé souhaite promouvoir la qualité des soins en tant qu’« outil de régulation », elle semble avoir oublié les pharmaciens dans l’équation. En effet, sur la quinzaine de protocoles de coopérations entre professionnels de santé ayant reçu l’aval de la HAS, aucun ne compte un pharmacien. Ils concernent des infirmiers, des orthoptistes, des opticiens, mais pas un seul officinal à l’horizon !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte