Les officines peinent à tisser leur toile  Abonné

Publié le 26/01/2015

Le salut ne semble pas venir du Net. Si le chiffre d’affaires mensuel des ventes sur Internet a été multiplié par quatre sur douze mois, la Toile constitue un relais de croissance encore faible (8 989 € en décembre 2014). Les médicaments de prescription médicale facultative (PMF) non prescrits et non remboursés représentent seulement 8 % de parts de marché, devant les produits vétérinaires (4 %) et loin derrière la diététique et les compléments alimentaires (20 %) ou encore les produits d’hygiène et de cosmétologie (49 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte