Industrie pharmaceutique

Les fusions acquisitions sous surveillance  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 27/10/2016
L’une des missions de la Commission européenne est de vérifier l’impact sur la concurrence lors de fusions acquisitions entre entreprises pesant au moins 5 milliards d'euros. Elle cherche à renforcer sa capacité d’auto-saisine tout en simplifiant les procédures. Et vise en particulier les « big deals » du secteur pharmaceutique.

Le 7 octobre, la Commission européenne a lancé une consultation sur « l’évaluation des aspects procéduraux et juridictionnels du contrôle des fusions acquisitions ». Jusqu’au 13 janvier prochain, tout un chacun est invité à commenter et donner son avis, « en particulier les intervenants dans l’économie digitale et le secteur pharmaceutique », les deux groupes d’acteurs particulièrement visés par la refonte des règles en matière de fusions acquisitions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte