Liste des médicaments sous surveillance

Les clés pour comprendre  Abonné

Publié le 24/01/2011
La très médiatique affaire du Mediator provoque un déferlement de mises en garde et d’inquiétude sur de nombreux autres médicaments suspectés d’être dangereux pour les patients. Une liste de 59 spécialités « sous haute surveillance », publiée par certains journaux, entretient la confusion. Provenant de l’AFSSAPS, elle recense en fait les médicaments faisant l’objet d’un plan de gestion des risques, et dont la dangerosité n’est pas le seul critère d’identification.
L’instauration d’un plan de surveillance n’est pas synonyme de dangerosité du produit...

L’instauration d’un plan de surveillance n’est pas synonyme de dangerosité du produit...
Crédit photo : GARO/PHANIE

À LA LECTURE du rapport de l’IGAS sur le Mediator, Xavier Bertrand semble en être convaincu : « notre police du médicament a failli à sa mission ». Et sa priorité, désormais, est de rebâtir un nouveau système de sécurité sanitaire (« le Quotidien » du 20 janvier). Mais l’entreprise prendra du temps. Aussi, le ministre de la Santé souhaite-t-il, pour l’heure, faire le point sur les produits présents sur le marché hexagonal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte