La polymédication, source de mauvaise observance  Abonné

Publié le 18/07/2009

Treize pour cent de la population française, soit neuf millions de personnes, sont polymédiquées. Et chez les sujets âgés, plus de 10 % des hospitalisations chez les plus de 70 ans sont liées à un accident iatrogénique, très souvent dû à une mauvaise observance du traitement thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte