Vente en ligne de la cosmétique Pierre Fabre

La Cour de justice européenne est saisie  Abonné

Publié le 09/11/2009

NOUVELLE étape dans le bras de fer qui oppose Pierre Fabre Dermo-Cosmétique à l’Autorité de concurrence (ex-Conseil de la concurrence). Le laboratoire est mis en cause car il refuse de vendre ses gammes dermo-cosmétiques sur des sites Internet. En première instance, un jugement lui donnait obligation d’alimenter ces sites de vente en ligne. Il était en outre condamné à 17 000 euros d’amende. Pierre Fabre fait appel de cette décision du Conseil de la concurrence le 29 octobre 2008.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte