Une enquête Call Medi Call-Le Quotidien sur les retombées de l’affaire Mediator

Il faut en finir avec les conflits d’intérêts  Abonné

Publié le 28/02/2011
L’affaire du Mediator aura fait trembler toute la chaîne du médicament. Tant et si bien que le ministre de la Santé a décidé de réformer en profondeur le dispositif de sécurité sanitaire français, pourtant jusque-là considéré comme l’un des meilleurs au monde. Pour les officinaux, cette refonte doit avant tout mettre fin aux conflits d’intérêt entre les laboratoires et les experts, selon une récente enquête réalisée par Call Medi Call pour « le Quotidien ».
Neuf pharmaciens sur dix ont été interpellés par leurs clients sur les affaires liées au...

Neuf pharmaciens sur dix ont été interpellés par leurs clients sur les affaires liées au...
Crédit photo : S Toubon

« IL DOIT y avoir un avant et un après Mediator », a indiqué le ministre de la Santé lors du lancement des Assises du médicament, le 17 février. Xavier Bertrand souhaite une réforme en profondeur du système et prône la mise en place rapide de mesures « radicales ». L’objectif étant de « restaurer la confiance dans le système de sécurité sanitaire des produits de santé ». Pour mener à bien cette large refonte du dispositif, le ministre mise sur la concertation avec les professionnels de santé, dont les pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte