L’Institut Gustave Roussy et Roche unissent leurs efforts en cancérologie

Faciliter l’accès aux nouveaux traitements  Abonné

Publié le 05/02/2009
L’hôpital et l’industrie ont besoin l’un de l’autre pour mettre au point des médicaments plus actifs, plus innovants, et pour aller plus vite. L’Institut Gustave Roussy (Villejuif) et Roche ont décidé de conjuguer leurs expertises.

L’INSTITUT Gustave Roussy (IGR) veut accélérer l’accès des patients aux innovations thérapeutiques en cancérologie pour aller vers une médecine personnalisée. C’est désormais possible car les médicaments actuels sont ciblés, ils agissent sur des sous-types de cancers et des sous-groupes de malades, et il est envisageable de déterminer le profil biologique de la tumeur et du patient. Mais, aujourd’hui, la France est moins attractive en matière de recherche clinique et l’accès aux innovations est limité pour les patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte