États-Unis : Novartis accusé de préjudice à l’assurance-maladie

Par
Publié le 02/07/2015

Accusé d’avoir incité les pharmaciens américains à favoriser la vente de ses produits, Novartis risque jusqu’à 3,5 milliards de dollars (2,71 milliards d’euros) d’amende. Les autorités américaines poursuivent en effet le géant pharmaceutique suisse pour avoir accordé des rabais sous forme de commissions aux pharmaciens s’ils privilégiaient, notamment lors des renouvellements, la délivrance de ses médicaments Myfortic, indiqué dans la prévention du rejet aigu d’organe dans le cas d’allogreffe rénale, et Exjade, un traitement de la surcharge en fer.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)