Vaccins conservés par du thiomersal

Des taux de mercure négligeables  Abonné

Publié le 12/11/2009

ALORS QUE le vaccin A (H1N1)v suscite bien des réticences en France, notamment en raison de l’utilisation de thiomersal, des médecins de Buenos Aires viennent de montrer que ce conservateur ne modifie que très peu et très transitoirement les taux sanguins de mercure. L’équipe argentine dirigée par le Dr Michael Pichichero a étudié les taux sanguins de mercure, avant et après la première injection vaccinale contenant du thiomersal, chez 72 nouveau-nés prématurés et de petit poids. Même dans cette population très fragile, les taux de mercure étaient très bas après le vaccin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte