Implant contraceptif migrateur

Des mesures pour réduire le risque  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 09/12/2019

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) appelle les professionnels de santé à la vigilance concernant le risque de lésion neurovasculaire au site d'insertion et de migration de l'implant contraceptif Nexplanon (étonogestrel) dans les vaisseaux sanguins et l'artère pulmonaire, risque possiblement lié à une insertion incorrecte.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte