3,5 milliards d’euros grâce aux baisses de prix et aux génériques  Abonné

Publié le 28/04/2014

L’un des axes du plan d’économies envisagé par la ministre de la Santé dans son entretien avec le quotidien « Les Échos », est d’éviter les actes inutiles ou redondants et la consommation de médicaments inadaptée. 2,5 milliards d’euros pourraient ainsi être économisés d’ici à 2017. « Nous mettrons en place des listes de médicaments recommandés établies par les médecins, pour chaque spécialité, afin de faciliter la qualité de la prescription », précise également Marisol Touraine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte