Nanotechnologies

Un thermomètre qui colle à la peau  Abonné

Publié le 19/09/2013
Le mercure relégué au rayon des antiquités

Le mercure relégué au rayon des antiquités
Crédit photo : dr

ON DIRAIT un tatouage. Du style de ceux que portent les héros dans les films de science-fiction. Mais à y regarder de plus près, ce petit patch de 2 centimètres de côté est plus électronique qu’esthétique. Ce nouveau dispositif médical est peut-être tout simplement le thermomètre de demain. Il a été mis au point par l’équipe de John Rogers, de l’université de l’Illinois, pour faire office de thermomètre portable et flexible. Parcouru de petits fils d’or ce capteur ultra-mince est destiné à être collé à la peau à la façon d’un tatouage temporaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte