Tests de grossesse : le combat n’est pas perdu  Abonné

Publié le 03/10/2013

L’Assemblée nationale n’a encore jamais débattu de l’autorisation ou non de la vente des tests de grossesse en dehors des officines. Et en fin connaisseur des arcanes du palais Bourbon, Bernard Charles, ancien élu du Lot, en est sûr, les députés pourraient bien revenir sur la mesure. Entre les bisbilles actuelles entre les deux chambres et la présence d’une pharmacienne d’officine à la tête de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale (la députée de Haute-Garonne Catherine Lemorton), l’amendement adopté au Sénat pourrait bien être, au final, retoqué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte