Prestataires de santé à domicile

Oui à la certification, mais pas avant 2024  Abonné

Publié le 13/10/2020
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2021 veut imposer de nouvelles baisses tarifaires aux prestataires de santé à domicile (PSAD) mais amorce également la mise en place de la certification à laquelle devront se plier toutes les structures du secteur. Problème, selon les PSAD, les délais ne sont pas tenables.
Un objectif partagé pour garantir la qualité des prises en charge, mais le calendrier de mise en oeuvre pose problème

Un objectif partagé pour garantir la qualité des prises en charge, mais le calendrier de mise en oeuvre pose problème
Crédit photo : Phanie

Par voie de communiqué, la Fédération des PSAD et l'Union des prestataires de santé à domicile indépendants (UPSADI) ont pris position après avoir découvert les objectifs qui leur ont été fixés, dans le cadre du PLFSS, concernant cette certification qui vise à mieux encadrer les entreprises du secteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte