« Les kits premiers secours fonctionnent comme des produits d’achat spontané »

LAURE SABLON›  Abonné

Publié le 02/07/2015
PRÉPARATRICE EN PHARMACIE EN CHARGE DU MERCHANDISING
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. – Quels sont les petits accidents les plus courants auxquels la pharmacie doit faire face ?

LAURE SABLON. – Il peut s’agir d’une personne qui s’est coupée avec un couteau de cuisine, d’un bricoleur qui s’est blessé avec un tournevis, un cutter, ou encore d’un enfant qui est tombé, ce qui est très fréquent en été. Dans tous les cas de figure, le premier geste à effectuer est le nettoyage de la plaie à l’aide d’un antiseptique ou de sérum physiologique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte