En pharmacie  Abonné

Publié le 16/02/2015

« Les pharmaciens sont plutôt sollicités pour des problèmes de fertilité féminine, mais ils sont prêts à accueillir l’autotest fertilité pour homme et à jouer leur rôle conseil auprès du patient ; il sera d’autant plus important que ce sujet reste encore tabou », souligne Alain Delgutte, président du Conseil central de la section A de l’Ordre des pharmaciens. Les autotests Spermcheck Fertility relèvent du monopole pharmaceutique ; ils ne seront pas disponibles en libre accès, contrairement aux tests de grossesse et de fertilité féminine.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3154