Un complément alimentaire efficace dans le burn out

Par
Publié le 19/02/2015

La composition est simple : de l’eleuthérocoque (ginseng sibérien), de la taurine, de l’extrait de melon et de l’hydrolyse de lait (en fait de la caséine de lait en fraction 91-100). Ce premier complément alimentaire contre le burn out, qui a fait l’objet d’une étude clinique par le Dr Alain Jacquet, pharmacologue du département de pharmacologie clinique de l’université Bordeaux-Ségalen, a donné des résultats étonnants. « Nous l’avons testé sur 87 sujets souffrant de burn out à haut degré, voire très haut degré (score d’au moins 4 sur une échelle de 1 à 7 sur le BMS 10). Des personnes obligatoirement en relation directe avec le public : enseignants, pompiers, policiers, commerçants, soignants… Dès le deuxième contrôle, c’est-à-dire au bout de six semaines de traitement, elles faisaient état d’une amélioration très nette », décrit Alain Jacquet. L’amélioration sans pondération de l’effet placebo est de 75 % à la fin du traitement de trois mois. Fait exceptionnel, cet essai clinique a été mené sur un protocole soumis au ministère de la Santé et au comité de protection des personnes de Bordeaux. Si le pharmacologue se félicite d’avoir prouvé l’efficacité d’un traitement qui peut soulager un syndrome qui touche de plus en plus de salariés, il insiste sur la nécessité de l’accompagner d’un suivi psychologique. Sans une verbalisation des maux par le patient, le complément alimentaire aura des effets inférieurs à ceux de l’essai clinique, précise le Dr Jacquet, qui affirme avoir consacré quatre-vingt-dix minutes d’entretien avec le candidat à chaque visite de contrôle. Ce complément alimentaire est commercialisé depuis quelques semaines dans des pharmacies finlandaises et françaises. Il est distribué en France sous le nom d’Anbosyn.


Source : lequotidiendupharmacien.fr