Levure de riz rouge

La Belgique réclame une AMM  Abonné

Publié le 29/02/2016

Saisis par le ministère belge de la Santé, les experts du Conseil supérieur de la santé (CSS), l’équivalent français de l’ANSES*, viennent de se prononcer en faveur d’une interdiction de la levure de riz rouge jusqu’à ce que les fabricants de compléments alimentaires obtiennent une AMM. Les experts belges considèrent en effet que ces produits sont des médicaments « par fonction » et « par présentation ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte