Des limites à ne pas franchir  Abonné

Publié le 23/07/2010

De récents arrêts (février 2010) rendus par les cours d’appel d’Orléans et de Lyon ont abouti à la requalification en médicaments de trois compléments alimentaires à base de plantes médicinales. Ces décisions rappellent ainsi aux fabricants les limites à ne pas franchir en ce domaine. Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) qui avait formé des pourvois en cassation contre des décisions antérieures a donc finalement obtenu gain de cause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte