Un travail d’investigation  Abonné

Publié le 28/11/2011

La cellule de lutte contre la contrefaçon mise sur pied par le groupe Pierre Fabre englobe les cosmétiques. Elle fait appel à des cabinets d’investigation locaux pour remonter les filières. Ensuite, il faut intervenir auprès des autorités du pays (la Chine), en passant par-dessus le pouvoir local sous peine de voir toute trace de trafic disparaître mystérieusement…


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2879