Un peu de physiopathologie  Abonné

Publié le 24/05/2012

La surface et la profondeur sont deux critères essentiels pour l’évaluation de la gravité d’une brûlure.

Les définitions des trois degrés de brûlures impliquent la notion de profondeur. Les brûlures superficielles du premier degré touchent les cellules de l’épiderme. Elles se présentent sous la forme d’un érythème par hypervascularisation, une douleur, parfois un œdème mais pas de phlyctène. Après desquamation, on obtient une guérison sans séquelles en environ une semaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte