SOS muqueuses fragiles  Abonné

Publié le 14/12/2009

Tout comme le dos de la main, les lèvres sont dépourvues de sébum. Elles sont donc souvent les premières à souffrir des effets du froid, une fragilité accentuée par les fréquents mordillements et autres petites agressions répétées dont elles font l’objet au quotidien. De ce fait, elles s’assèchent, tiraillent, se fendillent, autant de microtraumatismes qui, accompagnés d’un état inflammatoire, sont l’expression de la chéilite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte